Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Solidaires02.fr

Réforme des retraites : mensonges et idées reçues

Le gouvernement pratique le mensonge et la désinformation !

 

Voici le dessous des cartes de la réforme des retraites.

 

« Avec la réforme, un salarié partira à la retraite à taux plein à 67 ans, sans décote »

→FAUX

Un salarié ne pourra partir à la retraite à taux plein que s’il a 67 ans ET qu’il peut justifier de 41 annuités et demi de cotisation.

 

« C’est le déséquilibre actifs/retraités qui impose la réforme »

→FAUX

Le nombre d’actifs diminue par rapport au nombre de retraités mais les gains de productivité

entrainent un doublement de la richesse nationale tous les 40 ans ! Aujourd’hui, chaque actif

peut payer 7 euros à chaque retraité. En 2050, chaque actif pourra payer plus de 11 euros !

 

« Nous voulons préserver le système par répartition »

→FAUX

Les conditions de la réforme sont telles que seul un petit nombre de retraités (les plus

aisés) pourront partir à taux plein : le recours à une retraite par capitalisation sera alors

inéluctable : ce sera une véritable manne pour les banques et les assurances. Le

gouvernement prépare déjà cela avec la mise en place de l’assurance dépendance obligatoire !

 

« tout salarié ayant atteint son nombre d’annuités pourra partir à la

retraite , quelque soit son âge »

→FAUX

 

Les salariés ayant commencés à cotiser avant 20 ans et justifiant de 41.5 annuités de cotisation devront

attendre l’âge de 62 ans pour pouvoir toucher leur retraite.

 

« tous les pays européens ont fait les même choix de réforme que nous »

→FAUX

Les situations des pays européens sont toutes très différentes. A retenir que la France fait partie

des pays où la durée de cotisation est la plus longue (35 ans en Espagne, Italie et Belgique). Il

est aussi très intéressant d’observer les pays dont le système se rapproche de celui de la réforme

française et les difficultés auxquelles ils font face : perte de la partie capitalisation en Suède

suite à la crise financière, indexation des pensions sur les performances du marché

au Royaume uni.

 

« Quand l’espérance de vie s’allonge, il est normal de partir plus tard à la retraite »

 

→FAUX

Ce n’est pas l’espérance de vie qu’il faut considérer mais l’âge maximal moyen en bonne santé,

qui est de 63.1 ans en France. En partant à 67 ans, c’est 3 à 4 ans de travail avec, statistiquement,

plus de soucis de santé et donc plus de frais à la charge des salariés et de l’assurance maladie, au

déficit déjà important. De plus, l’allongement de l’espérance de vie repose fortement sur les

conditions de travail.

 

La liste des contre vérités et de la désinformation entretenue par

le gouvernement est encore longue. Ne vous laissez pas abuser !

Informez-vous !

Partager cette page

Repost 0