Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Solidaires02.fr

GREVE février 2019, fonction publique

31 Janvier 2019 , Rédigé par solidaires02

grève tout agents fonction publique fevrier 2019

Solidaires fonction publique

Solidaires fonction publique

OBJET : préavis de grève pour les journées allant du 1 er février au 28 février 2019

Monsieur le Ministre,
L’Union syndicale Solidaires Fonction Publique dépose un préavis de grève pour les
journées allant du 1er février au 28 février 2019 (de 00h00 à 24h).
Ce préavis concerne l'ensemble des personnels titulaires, stagiaires, contractuels et
auxiliaires des trois versants de la fonction publique et des établissements publics (y compris
ceux présentant un caractère industriel et commercial) ainsi que les personnels titulaires et
non titulaires de droit public exerçant leurs fonctions dans les sociétés anonymes et les
établissements d’enseignement privé.
Solidaires dénonce depuis de nombreux mois les orientations générales du gouvernement
en matière de droits des agent-e-s et salarié-e-s. Ces orientations, malgré les revendications
portées par les mouvements sociaux, ne subissent aucun changement.
Solidaires dénonce également toutes les orientations concernant la fonction publique et les
services publics : abandons de missions de services publics et fermetures de sites laissant
sur le côté une partie de la population et augmentant encore les inégalités, 120 000
suppressions d’emplois sur le quinquennat, remise en cause du statut de la fonction publique
notamment à travers la volonté de recours accru aux contractuels, synonyme de précarité,
rémunération au mérite allant à l’encontre de la notion de service public...
Ces orientations, néfastes à l’ensemble de la population dégradent chaque jour les
conditions de travail des agent-e-s dans les services, agent-e-s.
De plus, les agent-e-s publics subissent depuis des années d’importantes pertes de pouvoir
d’achat. Solidaires revendique l’ouverture de véritables négociations salariales, portant sur
des mesures générales par l’attribution d’un nombre de points uniforme pour toutes et tous,
la revalorisation du point d’indice, l’intégration de l’indemnitaire dans l’indiciaire, la
revalorisation des déroulements de carrière, la reconnaissance des qualifications.
Ce préavis est destiné à permettre à tous-tes les agents-es de la fonction publique qui le souhaitent, de participer aux mobilisations dans les nombreux secteurs en lutte afin d'exprimer et faire prendre en compte leurs revendications en matière de recrutements, de missions, de conditions de travail, d'évolution salariale...
Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de ma parfaite considération.
Pour l’Union Syndicale Solidaires Fonction Publique
Gaëlle Martinez

GREVE février 2019, fonction publique
Lire la suite

Réunion de débat Laon gilets jaunes

31 Janvier 2019 , Rédigé par solidaires02

Mercredi 6 février 2019 à la M.A.L (Maison des Arts et Loisirs), (derrière la cathédrale), à 18h00.

Salle mise à dispo par la ville, (+300 places) ; débat organisé par des gilets jaunes.

Lire la suite

Laon jeudi 31 janvier place des droits de l'homme- RETRAITES !

23 Janvier 2019 , Rédigé par solidaires02

retraites solidarité

retraites solidarité

Manifestation intersyndicale à Laon , rassemblement place des Droits de l'homme à 14h30 (gare).

Monsieur le Président, reprenez vos cadeaux (CSG +25%, Gaz +16%, fioul +30%...) 

Nous voulons : 

  • l'annulation de la hausse de la CSG pour tout les retraités
  • revalorisation des pensions conformément au code de la sécurité sociale à la hauteur de 1.7 % pour 2018 de l'inflation,
  • retour à l'indexation sur les salaires
  • le maintien de la pension de reversion selon les modes de calculs actuels

Nous nous sommes rendus devant la permanence de la députée "en marche" Aude  BONO-VANDORME au 191 rue Brossolette à Laon.

La porte était fermée.

Laon jeudi 31 janvier place des droits de l'homme- RETRAITES !
Laon jeudi 31 janvier place des droits de l'homme- RETRAITES !
pouvoir d'achat retraites

pouvoir d'achat retraites

retraites pouvoir d'achat

retraites pouvoir d'achat

Lire la suite

Gilets jaunes : criminalisation du mouvement social !

22 Janvier 2019 , Rédigé par solidaires02

Garde à vue d’un syndicaliste de SUD pour sa participation aux manifestations Gilets jaunes : on cherche à criminaliser le mouvement social !

Depuis ce matin, 9h30, un syndicaliste de SUD est en garde à vue à la gendarmerie de Saint Renan. On lui reproche l’organisation d’une manifestation interdite et une entrave à la circulation dans le cadre du mouvement des Gilets jaunes.

Face à des mouvements sociaux qui persistent, la réponse l’État est aujourd’hui une fuite en avant contre les libertés, avec une nouvelle surenchère sécuritaire. L’usage de pressions par le recours à la garde à vue et à la mise en examen ne décourageront pas les personnes d’exprimer leur colère et leur soif de justice et d’égalité. Le pouvoir doit comprendre, enfin, que cette politique de l’escalade dans la répression ne fait qu’accentuer la détermination de la plupart des manifestant-e-s et le discréditer chaque jour davantage aux yeux de la population.

Solidaires dénonce cette dérive qui consiste à faire d’un manifestant un délinquant, dès lors qu’un rassemblement auquel il participe par conviction politique ne serait pas déclaré.

Au lieu de réponses sociales et politiques de nature à apaiser les tensions, le choix de l’autoritarisme est dangereux pour notre démocratie et nos libertés.



Article publié le 22 janvier 2019
Lire la suite

Le grand combat soutien aux gilets jaunes

18 Janvier 2019 , Rédigé par solidaires02

 

L’union syndicale Solidaires continue à affirmer son soutien à la mobilisation des Gilets Jaunes et à appeler à rejoindre les manifestations. Les syndicats ont un rôle à tenir, en tant qu’outil au service des travailleurs et travailleuses, mais aussi en tant que porteurs d’un projet d’émancipation sociale et donc de transformation de la société. Comme la majorité des Gilets Jaunes, et ce depuis des années, nous luttons dans les entreprises, les services et dans la rue pour davantage de justice sociale, de justice fiscale, pour des salaires dignes, pour plus d’égalité et d’équité (c’est le sens de notre revendication de rétablissement de l’ISF, par exemple).

Dans cette séquence, dans de nombreuses régions, nous avons mis à disposition des Gilets Jaunes nos outils : nos locaux pour organiser des assemblées générales, pour tirer des tracts... De même, dans de nombreux endroits, nous participons aux manifestations, pour tracter, discuter, échanger et aussi pour ne pas laisser la rue et les mobilisations populaires être instrumentalisées par l’extrême droite. Nous gardons notre ligne sur ce point : pas de compromis possibles avec celle-ci, elle n’est pas la bienvenue dans les mouvements sociaux, bien au contraire. Nous refusons qu’elle ait la moindre chance de diffuser le poison dont est imprégné son discours. Nous essayons dans nos services, dans nos entreprises, avec les forces du mouvement social de construire la grève et amplifier ainsi les mobilisations et le blocage de l’économie.

Les débats questionnant la démocratie et la réalisation de plus de justice sociale continuent donc... sur les ronds points, dans les bourses du travail, dans la rue, sur les réseaux sociaux... Le gouvernement ne réussira pas à capter et détourner cette volonté populaire de se réemparer du politique et du social. Le « Grand débat » se fera sans la plupart les acteurs et actrices de cette mobilisation, il n’usurpera pas leur parole dans une parodie de consultation nationale dont la partition est déjà en grande partie écrite. Cette mobilisation des Gilets Jaunes est inédite, quelle que soit son issue, il y aura un avant et un après Gilets Jaunes.

L’usage massif de la violence par la police ne découragera par les personnes d’exprimer leur colère et leur soif de justice et d’égalité. Le pouvoir doit comprendre, enfin, que cette politique de l’escalade dans la répression (arrestations, violences, usage des armes, du gaz etc) ne fait qu’accentuer la détermination de la plupart des manifestant-e-s et le discréditer chaque jour davantage aux yeux de la population.

Quand des policiers pénètrent à l’intérieur d’un lycée, quand ils tabassent dans la rue sans motif des personnes, quand les condamnations de manifestant-es à de la prison ferme se multiplient, quand le nombre de blessé-es graves ne cesse d’augmenter, qu’un mort à Marseille est à déplorer, alors il est temps de partir et de rendre la démocratie à celles et ceux qui la font, le peuple.
Président, un peu de dignité, enfin !

Gilets Jaunes, Acte X : on continue

Paris le 18 janvier 2019

Lire la suite

ESSAI

16 Janvier 2019 , Rédigé par solidaires02 Publié dans #ESSAI

ESSAI

Lire la suite