Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Solidaires02.fr

Articles récents

Le 28 avril : Loi travail, retrait total !

28 Avril 2016 , Rédigé par solidaires02

Nous en sommes à plus d’un mois et demi de lutte depuis la première manifestation le 9 mars et la pétition qui avaient lancé le mouvement contre la loi travail.

Des concessions mais pas sur la loi !

Quelques maigres concessions ont été faites par le gouvernement : limitation de certaines dispositions de la loi (référendums limités au temps de travail, rétablissement des 11 heures de repos sauf accord spécifique d’entreprise !), protection supplémentaire des femmes au retour de congé maternité, et en marge du projet de loi, élargissement des bourses et dispositions pour les jeunes scolarisé-es ou sans emploi, mesures annoncées de taxation d’un certains nombre de CDD à soumettre à la négociation Unedic...
Mais aucune qui ne réponde à notre exigence de retrait total du projet de loi, porteur de dangers fondamentaux pour le monde du travail, par exemple :
• Les dispositions qui remettent en cause la hiérarchie des normes, c’est à dire qui enlèvent les protections de la loi et des conventions collectives. Et qui vont remettre en cause les 35 heures, permettre l’allongement de la durée du travail, plus de modulation horaire et le paiement au rabais des heures supplémentaires, ce qui équivaut à une baisse des salaires.
• La facilitation des licenciements collectifs et individuels, économiques ou non.

Nous avons fait beaucoup...

Le mouvement syndical des salarié-es, étudiant-es, lycéen-nes, opposé à cette loi, en appelant à la grève et à manifester le 28 avril continue à partager cet objectif. Cette date sera donc une nouvelle occasion de montrer la force de notre mouvement.
Celui-ci a pris des formes variées et il doit aujourd’hui construire une stratégie pour gagner : comment après ces manifestations, rassemblements, grèves, gagner sur notre objectif commun, le retrait total de la loi travail ?
La variété des formes de protestation et d’engagement a permis de monter en puissance au fil des semaines :
• La pétition au départ du mouvement a donné un écho massif à notre revendication de retrait et a montré les dangers de cette loi.
• L’intersyndicale n’a pas varié, elle a continué à donner des perspectives communes de manifestation et de grève, elle a aussi permis en appelant le samedi 9 avril de faire que des personnes qui ne se mettent pas en grève puissent se retrouver dans la rue.
• Les jeunes qui ont, avec d’autres, appelé à la manifestation du 9 mars ont donné le top des initiatives de rue et ont été rejoints par l’intersyndicale. La coordination nationale étudiante depuis propose des journées de manifestation qui sont des relais avec les dates proposées par l’intersyndicale.
• Les Nuits debout ont permis dans de nombreuses villes de construire des lieux de rencontres, de débats, d’échange, d’exercice démocratique et de construction de la convergence de luttes.
La lutte pour les droits au travail est le premier acte d’un mouvement social qui dépasse le cadre strict des entreprises.

Maintenant la question est : comment gagner ?

Aujourd’hui pour aller plus loin, pour gagner le retrait, Solidaires propose de travailler en mobilisant tous nos points d’appui :
• Assurer avec l’intersyndicale, la coordination étudiante et toutes les autres forces mobilisées aujourd’hui le succès de la journée de grève et de manifestations du 28 avril et lui donner rapidement des perspectives.
• Cela veut dire en particulier multiplier dans les entreprises et les services les appels communs, unitaires à la grève, aux débrayages et manifestations.
• Cela veut dire aussi profiter des espaces que constituent les Nuits debout pour discuter concrètement des convergences de luttes, pour que les échanges aient lieu aussi sur les lieux de travail, devant les entreprises. Cela a commencé à Paris notamment dans les discussions des commissions convergence et grève générale et avec les syndicalistes de l’appel On bloque tout.
• La convergence des luttes doit concerner les négociations Unedic qui sont l’autre versant de la politique patronale puisqu’il y est envisagé par le gouvernement de revenir sur les droits des chômeurs et chômeuses par la réintroduction de l’indemnisation dégressive et par l’attaque contre le régime des intermittent-es qui se mobilisent aujourd’hui.
• La convergence, c’est aussi continuer à montrer à chacun et chacune les effets néfastes de la loi, comment elle va toucher les jeunes, comment elle va toucher les femmes aussi, victimes de licenciements parce que plus touchées par des politiques discriminatoires, et plus contraintes par les régimes horaires dérogatoires, comment la fonction publique elle aussi est concernée .
• Discuter et travailler dans le plus grand nombre possible d’entreprises et secteurs d’un mouvement de grève assez fort et assez long, reconductible si nécessaire, pour permettre le retrait de la loi. Ce n’est pas facile car les syndicats et les salarié-es ont été marqué-es par des défaites ces dernières années sur les retraites en particulier. Mais, justement ces expériences doivent nous permettre de lever les obstacles.

Le 3 mai sera le début de la discussion à l’assemblée nationale, il faudra être présent dans le débat public à cette date en ayant accumulé le plus de forces possibles. L’opposition à la loi travail est toujours largement majoritaire dans la population. Le gouvernement ne pourra pas tenir avec des pressions contradictoires du patronat d’un côté et de la rue de l’autre. Si nous ne voulons pas que le parlement s’arroge le droit dans des combinaisons à géométrie variable de décider de nos droits, le mouvement doit encore s’étendre et se renforcer. Une victoire aujourd’hui changerait le paysage social et démocratique dans notre pays.

Alors, dans la rue le 28 et après, debout et en lutte, le jour comme la nuit…
jusqu’au retrai
t !

Lire la suite

Aisne- Paris Horaires des cars 9 avril

31 Mars 2015 , Rédigé par solidaires02

Départs de l'Aisne en bus pour Paris :
Voici les horaires de bus pour le 9 avril
Merci de réserver !!
  • Soissons, 9h30 place du Mail 03.23.59.37.85
  • Chauny 9h30 place du Momble 03.23.39.82.79
  • Hirson 8h30. maison des travailleurs 03 23.58.38.80
  • Laon 1 bus à 8h30 gare
  • et 9h30 parking gemo ( bus d'Hirson)03.23.23.31.44
  • Saint Quentin 8h30 place de la Liberté 03.23.62.39.15
  • et enfin Villers Cotteret 43 route de Viviere 10h 03.23.96.91.2

Lire la suite

Tous en grève contre l'austérité!

22 Mars 2015 , Rédigé par solidaires02

Tous en grève contre l'austérité!
Tous en grève contre l'austérité!
Tous en grève contre l'austérité!
Lire la suite

Manif samedi 21 mars contre les racismes et le fascisme

19 Mars 2015 , Rédigé par solidaires02

Manif samedi 21 mars contre les racismes et le fascisme

A Paris, Barbès, 15 heures manif contre les racismes et le fascisme.

Lire la suite

Tout est pardonné

14 Janvier 2015 , Rédigé par solidaires02

tout est pardonné Union syndicale Solidaires 02 liberté d'expression

tout est pardonné Union syndicale Solidaires 02 liberté d'expression

L’Union syndicale Solidaires a signé jeudi midi le communiqué intersyndical « Le monde du travail, ensemble, pour les libertés et la démocratie ». En revanche, nous avons décidé de ne pas signer de celui à l’initiative des partis politiques « défendons les valeurs de la République », au vu de son contenu et surtout des organisations signataires.

La participation très massive aux nombreux rassemblements organisés depuis mercredi dernier montre une forte volonté populaire de refuser le fascisme sous toutes ses formes. A l’opposé, la liste des responsables politiques et gouvernementaux, de France et d’autres pays, présent-es à la manifestation parisienne du 11 janvier, outre qu’elle est une véritable insulte pour ceux qui ont été assassinés au nom de ce qu’ils défendaient à Charlie-Hebdo, montre une vaste entreprise de récupération totalement nauséabonde ; certain-es contribuent aux massacres de populations partout dans le monde, d’autres à la misère de millions de personnes, voire soutiennent des politiques ouvertement racistes.

Voici une expression de Solidaires qui explique dans quel cadre nous participons aux rassemblements prévus notamment ce week-end et rappelle nos positions.

Nous défendons la liberté d’expression

Après l’assassinat collectif commis au siège du journal Charlie-Hebdo, l’Union syndicale Solidaires réaffirme la nécessité de défendre toujours et partout la liberté de la presse. Nous sommes plus que jamais solidaires avec toutes celles et ceux, qui, dans les métiers de la presse, sont horrifiés par le meurtre de leurs collègues.

Nous combattons les fanatismes religieux

Les assassins ont clamé agir au nom d’un Dieu. L’Union syndicale Solidaires respecte le droit de croire ou non de chacun et chacune, mais nous savons aussi qu’à travers l’histoire, nombre de massacres ont été perpétrés au nom de diverses religions. Le fondamentalisme religieux est un danger pour l’Humanité.

Nous agissons contre les discriminations

Cet assassinat fait le jeu de tous les ennemis de la liberté dont la volonté est de stigmatiser des individus et groupes, en fonction de leur origine, de leur culture, de leur religion. L’Union syndicale Solidaires refuse ces amalgames honteux et dangereux. Elle ne participera pas à une « union nationale » qui désignerait un ennemi bouc-émissaire incarné par telle ou telle « communauté ».

Nous refusons toutes les politiques réactionnaires

Cet assassinat fait le jeu de toutes les forces réactionnaires et des politiques impérialistes, qui l’utilisent pour construire une société toujours plus policière et prônent une unité nationale qui rassemblerait exploiteurs et exploités. L’Union syndicale Solidaires ne combattra pas pour la liberté et l’égalité aux côtés des ennemis de la liberté et de l’égalité.

L’Union syndicale Solidaires respecte la douleur des proches de toutes les victimes, s’associe aux rassemblements unitaires organisés partout en France et appelle à poursuivre le combat pour une profonde transformation sociale, en rupture avec les processus totalitaires d’où qu’ils viennent.

Le 9 janvier 2015

Union syndicale Solidaires contre tout les fascismes qu'ils soient politiques ou religieux

Union syndicale Solidaires contre tout les fascismes qu'ils soient politiques ou religieux

Lire la suite

JE SUIS CHARLIE

8 Janvier 2015 , Rédigé par solidaires02

Solidaires 02 Charlie

Solidaires 02 Charlie

Lire la suite
Lire la suite

28 octobre : Mobilisation contre la Ferme des mille vaches

22 Octobre 2014 , Rédigé par solidaires02 Publié dans #2014

                           Proces-de-l-industrialisation-de-l-agriculture-Amiens.jpg

Venez en masse soutenir les prévenus des 1000 vaches !

Le 1er juillet, le procès des neuf militants de la Conf' poursuivis suite aux actions menées sur le site de l'usine des 1000 vaches a été reporté au 28 octobre. Ils devront alors comparaître pour dégradation en réunion, incitation à la dégradation en réunion, vol, recel, ou encore refus de prélèvement ADN.

Il y a clairement une volonté de criminaliser l'action syndicale, et de laisser Michel Ramery poursuivre son projet destructeur en toute impunité. Ce sont les lanceurs d'alerte qui sont poursuivis, pendant que l'agriculture s'industrialise aux dépends des paysans et des citoyens, avec la bénédiction de nos gouvernants.

Face à ce deux poids deux mesures, la Confédération paysanne choisit de convoquer officiellement les fossoyeurs de l'agriculture à leur procès. Il se tiendra en même temps que celui de nos militants, devant le tribunal d'Amiens.

Le 28 octobre, nous avons besoin de vous !

Programme prévisionnel de la journée du 28

8h00 : Arrivée des tracteurs et vélos en provenance de Notre dame des landes
8h30 : Prise de parole des prévenus + point presse
9h00 : Entrée dans le tribunal des 9 prévenus
Table-ronde sur le Lait
9h45 : Prise de parole de personnalités / soutiens
10h15 : Faux procès de l'industrialisation de l'agriculture
Point d'info sur le déroulement du procès à l'intérieur
11h00 : Marche dans Amiens
11h45 : Retour devant le palais de justice
 Prise de parole de personnalités / soutiens
Point d'info sur le déroulement du procès à l'intérieur
12h30 : Concert des génisses dans l'maïs
13h30 : Table ronde sur TAFTA
14h15 : Prise de parole de personnalités / soutiens
Point d'info sur le déroulement du procès à l'intérieur
15h00 : Temps fort sur l'agriculture paysanne (avant première d'une vidéo)
16h00 : Concert de HK et les saltimbanques
17h00 : Prise de parole de personnalités / soutiens
Sortie des prévenus + prise de parole
18h00 : Fin

Et plein de surprises !

Lire la suite

Les raisons de la grève ferrovaire

17 Juin 2014 , Rédigé par solidaires02 Publié dans #2014

Lire la suite

Réforme feroviaire en vidéo

13 Juin 2014 , Rédigé par solidaires02

 


 

Réforme ferroviaire : attention danger!

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 > >>